L’aide à l’embauche pour les PME affichée sur Pôle emploi

Pôle emploi

Pour vous Petites et Moyennes Entreprises (PME), une nouvelle aide à l’embauche a été annoncée par le Chef d’Etat au mois de janvier 2016. En quoi consiste vraiment cet appui ? Comment faire pour en tirer profit ? Les détails vous sont donnés dans cet article. Ne les manquez surtout pas.

Que comporte cette méthode ?

Cette nouvelle aide à l’embauche sur Pôle emploi, déclarée par le Président de la République, annonce que les recrutements effectués par les PME depuis le 18 janvier 2016 jusqu’au 30 juin 2017 profitent d’une gratification trimestrielle de 500 €, ce qui fait une totalité de 4000 €, pendant les deux (02) premières années du contrat. Cette gratification est versée pour les rémunérations jusqu’à 1,3 fois le Salaire minimum interprofessionnel de croissance ou SMIC. Elle est cumulable avec la totalité des autres procédés en vigueur, à savoir : le Crédit d’Impôt pour la Compétitivité et l’Emploi, connu sous le sigle CICE, le pacte de responsabilité et de solidarité et enfin la réduction générale bas salaire.

Les critères d’éligibilité à cet appui à l’embauche

Afin de pouvoir tirer avantage de cette aide affichée par Pôle emploi, les petites et moyennes entreprises sont soumises à des conditions. Les critères qu’elles doivent remplir sont alors bons à savoir. Premièrement, les PME doivent avoir eu à leur compte de 0 à 249 employés en moyenne en 2015, peu importe leur statut (groupes d’embaucheurs, associations, SA ou autres). Elles doivent également recruter en CDI et CDD d’au moins 6 mois, pouvoir transformer un CDD en CDI et offrir un contrat de professionnalisation dont la période est supérieure ou égale à 6 mois.

La demande de l’aide à l’embauche, comment l’effectuer ?

Pôle emploi vous montre le chemin pour pouvoir tirer profit de cette aide. Premièrement, il vous faudra remplir le questionnaire CERFA pour la requête de prise en charge, l’imprimer et le signer. Il est bon de signaler que ce dernier comprend une notice dans laquelle sont mentionnées les instructions relatives à cette requête de prise en charge. Il est disponible sur : www.travail-emploi.gouv.fr/embauchepme. Deuxièmement, vous devriez faire parvenir cette demande signée à l’Agence des services et de paiement (ASP) à laquelle votre PME est dépendante. Et troisièmement, vous tâcherez de transmettre à l’agence susmentionnée les documents qu’elle vous demandera (contrat de travail, si un contrôle a lieu, bulletin de salaire, RIB) et ce, dans les 03 mois qui suivent l’expiration de chaque trimestre.