Quelques mots sur les emplois saisonniers et leur recrutement

les emplois saisonniers

L’emploi saisonnier est de nos jours très exercé. Ainsi, il est bon aussi bien pour les recruteurs que pour les recrutés d’avoir des informations plus ou moins complètes sur ce mode de travail. Très pratiqué, surtout par les jeunes de nos jours, afin d’éviter de perdre du temps, allons en savoir plus !

Des emplois saisonniers dans plusieurs domaines d’activité

A des saisons bien déterminées, par exemples lors de la récolte, pour le secteur agricole, à l’affluence des touristes, pour l’hôtellerie, dans les secteurs de la pêche et de l’élevage pour les grandes industries et autres, les emplois saisonniers, surtout pour les jeunes, sont très lancés. A ces périodes, l’on a besoin de plus d’employés et effectue des recrutements pour des jobs de courte durée pour finir la saison, notamment pour les jeunes. Les étudiants en vacances et les salariés en congé ou qui travaillent moins de huit heures par jour sont ceux qui sont les plus intéressés par ces activités devenues de nos jours de plus en plus en vogue. Ces saisonniers sont très bénéfiques à qui en profitent, dans le sens où ils permettent d’élargir les expériences et développent les compétences professionnelles.

La loi régissant l’emploi saisonnier

Selon l’article 86 de la loi Travail, le saisonnier est défini comme étant un emploi qui se fait en une période à peu près fixe et de courte durée, par rapport aux rythmes de la saison, au mode de vie collectif ou aux tâches à réaliser. Il peut avoir lieu chaque année et est devenu de plus en plus tendance. En France, par exemple, en 2016, 40% de l’ensemble des recrutements sont saisonniers. Etant bien définie, la loi Travail priorise les saisonniers dans les recrutements. Ainsi, les travailleurs déjà présents l’année d’avant bénéficient de la priorité de réembauche la saison suivante. La loi Travail est un dispositif qui contribue grandement à l’amélioration du niveau de vie des jeunes, en ce qui concerne le renouvellement de contrat, le salaire à percevoir, les indemnités et petits avantages ou encore les expériences acquises pour un prochain recrutement.

Les différents types de contrats de travail saisonnier

Après un recrutement au sein d’une entreprise ou d’une enseigne concernée par les emplois saisonniers, le salarié est appelé à signer un contrat dans lequel figurent la date du commencement de son activité, la durée minimale de celle-ci ou encore la date de fin de son travail et enfin une précision sur le poste à occuper et le salaire à percevoir. Il existe trois différents types de contrats de travail, pour un emploi saisonnier, à savoir : le contrat à durée déterminée ou le CDD, le contrat de travail temporaire, connu sous le sigle CTT, et le contrat de travail saisonnier.