Le Village de l’Emploi : des investissements importants pour l’emploi

Si la situation de l’emploi en France peine à retrouver sa bonne santé, c’est en raison de nombreux facteurs complexes et difficiles à contrôler. Et pour cause, nous vivons dans une économie globalisée en pleine mutation, et il est parfois compliqué pour un individu d’y trouver sa place. Pourtant, la situation pourrait être bien pire. Il existe en effet de nombreuses initiatives plus ou moins importantes qui tentent de dynamiser le secteur de l’emploi. Parmi ces initiatives ou ces organisations, il y a par exemple le Village de l’Emploi, qui s’est spécialisé dans l’accompagnement des jeunes issus des filières de l’informatique.

L’emploi en France : une situation de plus en plus délicate

La crise sanitaire mondiale du Covid-19 a frappé de plein fouet les économies mondiales et européennes, encore fragilisées par la crise financière de 2007-2008. Aucun pays n’a été épargné, et les plans de licenciement se succèdent à tous les étages de la société au Royaume-Uni, en Allemagne, en Italie, en Espagne, mais aussi en France. Selon le Village de l’Emploi avis, des milliers de jeunes diplômés tenteront sans succès de trouver du travail dans les mois, voire dans les années à venir. À court comme à moyen terme, il y a peu de chances de voir la courbe du chômage s’inverser, et tous les secteurs de l’économie risquent d’être touchés : agriculture, tourisme, communication et événementiel, informatique… Face à ce phénomène, il n’existe aucune solution miracle qui permettrait de débloquer l’économie et de trouver du travail pour tout le monde. Néanmoins, on assiste à une recrudescence du nombre d’initiatives qui proposent de servir de lien entre les entreprises et les demandeurs d’emploi. C’est notamment le cas du village de l’emploi, communément appelé VDE, qui s’est chargé de cette mission au début des années 1990, avant même que ne surviennent toutes les crises de ces dernières décennies.

Une jeunesse qui peine à s’insérer sur le marché du travail

Sur le marché de l’emploi, le point qui bloque le plus, c’est l’insertion des jeunes. Si la crise économique frappe tout le monde, il reste cependant plus facile de se faire embaucher si on peut justifier d’une expérience professionnelle en entreprise de plusieurs années. Les personnes qui ont déjà quelques lignes sur leur CV ont globalement plus de chances de s’attirer les faveurs des recruteurs que les jeunes premiers qui viennent d’achever leur cursus scolaire. Une fois encore, cette réalité touche tous les secteurs professionnels et tous les niveaux d’études. De nombreux jeunes se croient immunisés parce qu’ils ont étudié dans une école prestigieuse, parce qu’ils ont obtenu un diplôme d’ingénieur ou d’informaticien particulièrement réputé. Mais la plupart de ces jeunes-là vont au devant de grandes désillusions. Ils s’imaginent que les employeurs leur dérouleront le tapis rouge dès l’obtention de leur diplôme. Malheureusement, sans contacts ni pistons dans le milieu, sans stages réalisés dans des entreprises de référence, sans aptitudes particulièrement intéressantes pour des employeurs (de type langues vivantes, maîtrise de certains logiciels…), tout le monde est logé à la même enseigne. Alors au lieu d’accepter son sort et de voir les portes se refermer les unes derrière les autres, il convient de réagir et de reprendre en main son destin.

Accepter un encadrement pour faire décoller sa carrière

Quand on est un jeune diplômé sortant d’une école d’informatique ou d’ingénieur, il faut suivre certaines règles si on veut réussir son entrée sur le marché de l’emploi. Le risque de rester seul et d’envoyer son CV dans toutes les directions, c’est d’abord de passer des mois à essuyer refus sur refus. Après un certain laps de temps, on est tenté d’accepter un poste sous-évalué par rapport à ses capacités et à ses compétences, ou même de faire un job alimentaire en attendant. Mais il se passe parfois plusieurs années avant d’avoir l’opportunité de candidater pour un poste véritablement intéressant. Et plus le temps passe, plus il devient difficile de justifier des trous dans son CV, des années sans formation ni expérience professionnelle significative. Dès la fin de ses études, il faut donc adopter la meilleure stratégie pour favoriser son insertion sur le marché du travail, sans perdre trop de temps ni trop d’énergie. À ce titre, ce que préconisent les experts comme le Village de l’Emploi, c’est de se faire encadrer. En suivant les conseils et les recommandations de personnes d’expérience, vous allez optimiser vos chances de réussite, et débuter votre carrière d’ingénieur ou d’informaticien sous les meilleurs auspices.

Des idées novatrices pour dynamiser l’accès à l’emploi

Créé au début des années 1990, le VDE a joué un rôle de pionnier dans l’accompagnement des jeunes sur le marché du travail. À cette époque, le problème de l’accès à l’emploi n’était pas encore aussi généralisé qu’aujourd’hui. Et pourtant, ses prémices étaient déjà bien visibles. Ce rôle de précurseur et la longévité de son activité ont conféré au VDE une véritable expertise concernant le marché du travail et l’insertion professionnelle des jeunes, en particulier dans les domaines de l’informatique et des sciences de l’ingénieur. Pendant toutes ces années, le VDE a formé des milliers de jeunes et leur a permis de rentrer dans le monde du travail par la grande porte. Cette formidable réussite, le VDE le doit en grande partie à sa méthode et l’immense réseau de professionnels qu’il a contribué à former au fil des ans. En effet, lorsque vous intégrez le VDE, c’est un peu comme si vous entriez dans une vaste famille, formée de milliers de professionnels et d’acteurs majeurs du monde de l’informatique en France. Très rapidement, vous vous sentirez comme chez vous et vous vous sentirez pousser des ailes.

Grâce au VDE, dénichez un premier emploi à la hauteur de vos ambitions

En parcourant les Village de l’Emploi avis, vous allez rapidement vous rendre compte du taux de satisfaction très élevé qui caractérise les anciens pensionnaires du VDE. En mettant en relation des jeunes diplômés et des encadrants issus du monde professionnel, le VDE contribue à bâtir des passerelles entre les personnes et entre les différentes sociétés partenaires. Un grand nombre d’entreprises de référence dans le domaine de l’informatique collaborent chaque année avec le VDE, afin d’y repérer les talents de demain. C’est un système qui profite donc à tout le monde. Chaque pensionnaire du VDE a la garantie de trouver un emploi à l’issue de sa formation, et les entreprises contribuent à former leurs futurs collaborateurs. En suivant la méthode du VDE, vous êtes donc certain de trouver un job qui corresponde à la fois à vos capacités et à votre niveau d’études. Pas question de signer pour un emploi sous-payé, avec des tâches rébarbatives qui ne sont pas au niveau de vos compétences réelles. Votre séjour au VDE marquera donc le point de départ de votre carrière, une carrière qui décollera plus vite et plus haut qu’à l’accoutumée.